Emile et MoniqueJUNG
Restaurant le Crocodile
Bretzel d'Or en 2008
photo

Quelques mois après leur installation à Strasbourg, Emile et Monique Jung retrouvent dans l’édition 1972 du Michelin, l’étoile laissée à Masevaux, l’hostellerie familiale des Jung. Dès lors, l’ascension est  fulgurante avec  une quête de qualité et de précision qui permet d’atteindre la seconde en 1975 et la troisième en 1989. Le Crocodile vaut le voyage et Emile voyage beaucoup, laissant à Monique le soin de gérer les « affaires courantes », bien entourée de pros en salle et en cuisine. Emile Jung était sans aucun doute le meilleur ambassadeur que l’Alsace et sa gastronomie aient connu. Il avait toujours le bon mot, le geste précis et était toujours partant pour de nouvelles aventures. Il fut aussi un fin dégustateur, meilleur sommelier et promoteur mondial des vins d’Alsace avec toujours une bouteille dans sa valise. Le couple démontrera dans une extraordinaire complémentarité ce qu’est la gastronomie alsacienne et en resteront le plus bel exemple. Tous ceux, clients, collaborateurs, fournisseurs, chefs et amis qui ont eu la chance de fréquenter leur établissement de la rue de l’Outre vous l’attesteront sans aucune réserve, mais avec l'œil pétillant de tendresse et d'affection. 

L'annuaire des bretzels d'or

L'annuaire est en cours de traitement et se complétera progressivement.

Vous pouvez nous aider en nous fournissant texte (5 lignes) et photo des Bretzels d'Or manquants. 

N'hésitez pas à signaler toute omission ou correction à apporter.

Contactez-nous
Bienvenue ! Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de visite, vous proposer des contenus et publicités personnalisés, améliorer nos produits et services et mesurer notre audience. Avec votre accord, nous autorisons l'usage de cookies de nos partenaires.